dimanche 31 mai 2009

Le Parlement Européen : son rôle et les élections par Gwendoline et Déborah seconde3



Son rôle
Présentation rapide:
C'est le 30 mars 1962, que l'assemblée parlementaire devient le parlement Européen. Le Parlement européen est le seul organe parlementaire de l’Union européenne élu au suffrage universel direct. Il est le second plus grand électorat du monde, derrière celui de l’Inde, et le plus grand électorat trans-national.
Le Parlement européen est une sorte tribune internationale à laquelle de nombreux dirigeants viennent s'exprimer. Au fil des années, il est devenu l'interprète des actions extérieures et intérieures de l'Union, ce qui permet une participation des députés et donc du citoyen dans la définition de leur vision politique européenne.
Missions:
Le parlement européen contribue à l'élaboration de la législation européenne et au bon fonctionnement de l'UE aux côtés de la Commission européenne et du Conseil de l'Union européenne. Il fait évoluer la réflexion sur des problèmes de société et, au travers de ses résolutions, exerce un rôle d'impulsion politique.
Le Parlement européen exerce trois pouvoirs fondamentaux.
Pouvoir législatif
Le parlement européen participe à l'élaboration des actes législatifs communautaires à des degrés divers, en fonction de la base juridique pertinente pour chacun de ces actes. Son rôle a progressivement évolué d'une participation exclusivement consultative à une co-décision sur pied d'égalité avec le Conseil.
Le pouvoir législatif du Parlement européen s'exerce selon quatre procédures différentes en fonction de la nature de la proposition en question :
consultation simple : il donne un avis consultatif (par exemple, sur la fixation des prix agricoles)
procédure de co-décision : si le Conseil n'a pas pris en compte la position du Parlement dans sa position commune, celui-ci peut empêcher l'adoption de la proposition. Le traité d'Amsterdam a étendu cette procédure à une quarantaine de domaines et a simplifié la procédure afin de la rendre plus efficace. Avec le traité de Lisbonne, quarante et un nouveaux domaines suivront cette procédure.
avis conforme : dans ce cas, l'avis du Parlement est juridiquement contraignant et doit donc être respecté ; c'est notamment le cas pour la conclusion d'accords d'association avec des pays tiers et pour l'adhésion de nouveaux États membres. Depuis le traité de Nice, l'avis conforme du Parlement est également nécessaire pour instaurer une coopération renforcée dans un domaine régi par la codécision, et lorsque le Conseil envisage de constater l'existence d'un risque clair de violation grave des droits fondamentaux ;
procédure de coopération : lorsque l'avis du Parlement en 1ère lecture n'a pas été pris en compte dans la position commune du Conseil, le PE peut rejeter la proposition en 2ème lecture. Le Conseil ne peut alors passer outre la position du Parlement qu'à l'unanimité. Cette procédure est devenue l'exception depuis la mise en oeuvre du traité d'Amsterdam, et s’applique désormais exclusivement au domaine de l’Union économique et monétaire.
Pouvoir budgétaire
Le Parlement européen peut modifier, dans certaines limites, la répartition et le montant des dépenses dites "non obligatoires", autrement dit les dépenses de fonctionnement des institutions et les dépenses opérationnelles du budget de l'UE (par exemple : les crédits du FSE et du FEDER, les crédits pour la recherche, la politique industrielle...).
Le Parlement peut également proposer des modifications aux dépenses obligatoires (qui découlent du traité, notamment celles liées à la PAC) mais, dans ce cas, c'est le Conseil de l'UE qui statue en dernier ressort. Le Parlement arrête le budget définitif de l'UE (généralement en décembre de chaque année). Il peut à cette occasion le rejeter en bloc.
Le traité de Lisbonne abolit cette distinction entre dépenses obligatoires et dépenses non obligatoires. Aujourd'hui, le Conseil a le dernier mot sur les premières (près de 40 % du budget) et le Parlement prend la décision finale pour les secondes. Le traité de Lisbonne accroît les pouvoirs du Parlement au niveau budgétaire puisqu'il sera sur un pied d'égalité avec le Conseil pour l'ensemble du budget.
Contrôle politique des institutions européennes
Le PE dispose de plusieurs instruments de contrôle. Ce pouvoir s’effectue via :
les débats, qui donnent lieu à des votes de résolutions ;
les questions écrites ou orales posées à la Commission et au Conseil ;
l'approbation de la nomination du président de la Commission européenne et des commissaires ;
le renversement de la Commission européenne par le vote d'une motion de censure (à la majorité des 2/3) ;
le pouvoir d'initiative en demandant à la Commission de soumettre une proposition au Conseil ;
le pouvoir de constituer, à la demande d'un quart de ses membres, une commission temporaire d'enquête qui examine les éventuelles infractions ou cas de mauvaise administration dans l'application du droit communautaire. A titre d'exemple, une commission temporaire a enquêté sur l'intervention européenne tardive dans le cadre de l'ESB (ou "maladie de la vache folle"). De même, le PE a ouvert une Commission temporaire sur l'utilisation alléguée de pays européens par la CIA pour le transport et la détention illégale de prisonniers ;
le droit de recours devant la Cour de justice des Communautés européennes. Depuis le traité de Nice, le Parlement peut intenter un recours en annulation pour violation du traité contre des actes des institutions, sans avoir à démontrer un intérêt particulier ou à recueillir un avis préalable de la Cour de justice. Il peut également saisir pour avis la CJCE afin qu'elle vérifie la compatibilité d’un accord international avec le traité, avant qu’il ne soit conclu par la Communauté ;
le Parlement européen reçoit des pétitions de tout citoyen sur un sujet relevant de l'UE et le concernant directement ;
le Médiateur européen, élu par le Parlement pour 5 ans, examine les plaintes des citoyens portant sur des cas de mauvaise administration d’institutions ou organes communautaires, et recherche une solution à l'amiable à ces différends.
Le traité de Lisbonne renforce le rôle du Parlement européen au sein du triangle institutionnel.
Dans le traité actuel, le Parlement n'intervient que lorsque le Conseil a fait son choix, et possède donc un pouvoir d'influence limité, sauf à déclencher une crise institutionnelle en refusant son approbation. Le traité de Lisbonne prévoit que le Président de la Commission soit élu par le Parlement sur proposition du Conseil européen. Ce dernier doit tenir compte du résultat des élections européennes et consulter le Parlement pour sa proposition.
Le Parlement européen se voit également accorder le droit d'initier une procédure de révision des traités, et son aval sera nécessaire pour réunir une Convention. Pour une institution jusqu'à récemment absente des procédures de modifications des traités, l'accroissement des pouvoirs est important.
Les élections
En 1979, lors de la première élection des représentants au Parlement européen, l’abstention s’élevait à 37 % en moyenne. Elle n’a depuis pas cessé d’augmenter pour atteindre 54,3% en 2004.
Les 7 différents groupes politiques :
Groupe du parti populaire européen et des démocrates européens : groupe le plus important du parlement européens, qui compte actuellement 785 députés. Ils sont pour le développement durable et ils sont favorables au développement d'une politique étrangère et de sécurité commune , cohérente et efficace. Ils veulent également mener à bien des réformes institutionnelles nécessaires au succès de l'élargissement de l'union européenne.
Groupe socialiste au parlement européen: deuxième groupe le plus important au parlement européen avec 215 députés. Ses principaux objectifs sont qu'il y est un salaire minimum européen , de réduire les gazs à effets de serres de 30% et de créer une charte européenne des droits de la femme afin de mettre à égalité les droits des hommes et femmes (exemple congé maternité et paternité).
Groupe alliance des démocrates et des libéraux pour le peuple: groupe parlementaire qui rassemble deux partis politiques européens. 101 députés de 22 états membres de l'union européenne. Il est le 3eme groupe politique le plus important. Elle cherche à promouvoir une croissance économique durable afin de créer plus d’emplois et des emplois de meilleure qualité. L'ADLE œuvre pour que tous les citoyens européens connaissent la liberté, la sécurité et la justice. Pour cela, elle défend les droits de l’homme et combat toutes les formes de discrimination.
Groupe des verts/ Alliance libre européenne: 41 députés. Selon son communiqué de presse, le nouveau parti devrait se consacrer à trois domaines : la paix, la sauvegarde de l'environnement et les Droits de l'homme
Groupe indépendance/démocratie:23 députés. Le groupe rejette la constitution européenne , il s'oppose à la création d'un super état européen , il respecte les valeurs traditionnelles et culturelles de chaque pays et il respecte la liberté de vote.
Groupe union pour l'Europe des nations:Il y a 44 députés européens
Groupe confédéral de la gauche unitaire européenne/ gauche vert nordique: Il y a 41 députés européens .Ils sont opposés à la construction européenne actuelle tout en se disant « profondément attaché à la construction européenne ».
Petites infos:
Du 4 au 7 juin 2009, 375 millions d'Européens de 27 états différends éliront leurs 736 députés qui siègent au Parlement européen situé à Strasbourg. Le parlement est élu au suffrage universelle direct tout les 5 ans depuis 1979.le Parlement européen est un acteur de poids et d’importance dans le processus décisionnel de l’Union européenne. Il vote et façonne la législation européenne définitive qui influence notre vie quotidienne.
Le Président, son élection
A l'issue d'un scrutin secret, le candidat ayant recueilli la majorité absolue des suffrages exprimés est élu Président. Si, après trois tours, la majorité absolue n'est pas atteinte, le Président est élu au quatrième tour avec la majorité simple.La durée du mandat du Président est fixée à deux ans et demi renouvelables, soit une demi-législature.
Le Président dirige l'ensemble des activités du Parlement, préside les séances plénières, et arrête le budget.Il est le représentant institutionnel du Parlement vis à vis de l'extérieur et dans ses relations avec les autres institutions communautaires.
Source:
http://www.touteleurope.fr/fr/divers/toutes-les-questions-reponses/question-reponse/afficher/ficheqr/46/t//from/2606/quest/quel-est-le-role-du-parlement-europeen.html
http://www.net-iris.fr/veille-juridique/actualite/22180/quel-role-occupe-le-parlement-europeen-dans-la-gouvernance-de-union-europeenne-et-les-prises-de-decisions.php
http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/union-europeenne/fonctionnement/institutions/quel-est-role-du-parlement-europeen.html
http://www.touteleurope.fr/fr/organisation/institutions/parlement-europeen-et-deputes.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Parlement_européen
http://www.europarl.europa.eu/parliament/expert/staticDisplay.do?id=52&language=FR
par Gwendoline et Déborah seconde3

vendredi 29 mai 2009

un procès d'un Khmer rouge par Alice et Marion seconde1

- Présentation Les Khmers Rouges, autrement appelés le Parti Communiste Cambodgien sont apparus en 1954 et ont régné sur le pays entre 1975 et 1979.
Durant leurs règnes, les Khmers Rouges ont mis en place une politique négligeant la vie humaine conduisant à la répression et des massacres en grand nombre. Ils transformèrent le pays en un gigantesque centre de détention qui, par la suite, devint un cimetière pour presque deux millions de personnes, dont certains étaient leurs propres membres et même quelques dirigeants aînés.
L'idéologie des révolutionnaires se veut sans modèle une forme de maoïsme ( inspirée de Mao Zédong ).
Les trois principaux dirigeants étaient Pol Pot, dit « Frère numéro 1 », le chef effectif du mouvement, mort en 1998, peu après sa condamnation et Nuon Chea « Frère numéro 2 », président de l'assemblée nationale khmer rouge, toujours en vie .

-Le régime des Khmers Rouges
Jusqu’en 1970, les Khmers Rouges étaient une organisation clandestine qui ne comprenait environ 2000 hommes. Mais grâce à la guerre du Vietnam, ils ont bénéficié d’un soutien prestigieux et se sont agrandis. De 1970 à 1975 , il y a une guerre civile au Cambodge a laquelle s’opposent les Khmers Rouges et les forces de Lon Nol, ancien premier ministre qui a pris le pouvoir grâce a un coup d’état aidé par les Américains. Mais le 17 avril 1975, les rebelles chassent les habitants des villes sous prétexte de bombardements américains et continuent à éliminer leurs opposants petit à petit. Ils organisent des élections formelles auxquelles ne participent que des membres du Parti et des paysans, et instaurent une nouvelle dictature particulièrement dure et extrême sous le nom de « Kampuchéa démocratique ».
Quelques jours après avoir pris le pouvoir en 1975, le Khmer Rouge a contraint par la force environ deux millions de personnes de quitter Phnom Penh et d’autres villes pour se rendre à la campagne afin d’entreprendre un travail agricole. Des milliers de gens sont morts pendant ces déplacements de la population. Dans un centre de détention appelé S21 situé dans la capitale et dirigé par Douch, près de 17 000 prisonniers ont été torturés, interrogés puis exécutés entre 1975 et 1979.
Jusqu’à fin 1977, des conflits ont éclaté entre le Cambodge et le Vietnam. Des dizaines de milliers de gens furent envoyés au combat et des milliers d’entre eux ont péri. En décembre 1978, les troupes vietnamiennes ont fait une incursion au Cambodge. Ils prirent Phnom Penh le 7 janvier, 1979. Les dirigeants du Khmer Rouge ont alors fui à l'ouest, établissant leurs bases dans le territoire Thaïlandais, aidés par la Chine et la Thaïlande. Le Khmer Rouge a continué à exister jusqu'en 1999 lorsque tous ses dirigeants avaient soit déserté pour rejoindre le Gouvernement Royal du Cambodge, soit été arrêtés, ou bien étaient décédés. Mais tout ce qu’ils ont légué au peuple cambodgien demeure encore.

-Les Khmers Rouges aujourd’hui

Procès de Douch :
L'ex-tortionnaire en chef présumé des Khmers rouges, "Douch" à son procès le 30/03/09 (Sipa)
"J'admets une responsabilité pour ce qui s'est passé (à la prison de) Tuol Sleng", a-t-il déclaré devant la cour, poursuivant : "Permettez-moi de m'excuser auprès des survivants".
Devant la cour parrainée par l'Onu au Cambodge, l'ex-tortionnaire en chef présumé du régime ultra-communiste des Khmers rouges (1975-1979) appelé "Douch" a reconnu sa responsabilité dans les crimes commis au centre de détention S-21. L'ancien responsable de la prison, a également imploré le pardon des victimes. "Je voudrais exprimer mon regret et mon chagrin sincère pour les pertes et tous les crimes" commis sous le régime de Pol Pot, a affirmé Kaing Guek Eav, âgé de 66 ans et plus connu sous le nom de "Douch"."J'admets une responsabilité pour ce qui s'est passé (au centre de détention de) Tuol Sleng", a-t-il déclaré en langue khmère, poursuivant : "Permettez-moi de m'excuser auprès des survivants".
(+ vidéo témoignage bourreau+victime)

La vie au Cambodge aujourd’hui :
Il y a aussi eu un film sur le centre de détention S21.

Synopsis : Au Cambodge, sous les Khmers rouges, S21 était le principal « bureau de la sécurité ». Dans ce centre de détention situé au cœur de Phnom Penh, près de 17 000 prisonniers ont été torturés, interrogés puis exécutés entre 1975 et 1979. Sept prisonniers seulement ont survécu. Actuellement trois d’entre eux seulement sont encore en vie. Deux d'entre eux reviennent vingt-cinq ans plus tard témoigner, lors d'une confrontation avec leurs bourreaux. (+ vidéo bande-annonce)
La Kampuchéa démocratique fut l’une des pires tragédies humaines du vingtième siècle. Presque deux millions de cambodgiens sont morts soit par des maladies en raison d'un manque de soins médicaux et de médicaments, soit de famine, d’exécutions, ou d’épuisement dû au surmenage. Des dizaines de milliers sont devenus veuves ou orphelins, et ceux qui ont survécu le régime ont été sévèrement traumatisés par leurs expériences. Plusieurs centaines de milliers de cambodgiens ont fui leur pays et sont devenus des réfugiés. Des millions de mines posées par le Khmer Rouge et par les forces gouvernementales, ont provoqués des milliers de morts et de mutilés depuis les années 1980. Un grand nombre des habitants du Cambodge souffrent de troubles mentaux du fait qu’ils sont profondément marqués et meurtris par la perte des membres de leurs familles. Ces facteurs sont une des causes majeures de la pauvreté qui tourmente le Cambodge aujourd'hui.

Sources des articles :

http://www.cambodiatribunal.org/index.php?option=com_content&view=article&id=44&Itemid=47%20\%201

http://fr.wikipedia.org/wiki/Khmers_rouges

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/20090331.OBS1415/?xtmc=&xtcr=1

Liens des vidéos:
http://tf1.lci.fr/infos/monde/asie/0,,4258073,00-cambodge-le-1er-proces-des-khmers-rouges-va-s-ouvrir-.html (témoignage bourreau+victime)
http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18360154&cfilm=52636.html (bande annonce film S-21)

Marion et Alice (seconde 1)

Le retour de la France dans le commandement militaire de l'OTAN.par Benoit et magali sec3

L'OTAN fut crée en 1948 suite à une incapacité de l'ONU. Il s'agit une alliance militaire après les signatures du traité de Bruxelles (la Belgique, la France, le Luxembourg, les Pays-Bas et le Royaume-Uni). Les États-Unis, le Canada,le Danemark, l’Italie, l’Islande, la Norvège et le Portugal les ont ensuite rejoint.
Depuis 1966, le siège de l'Otan se situe à Bruxelles.
En 1966, la France s'est détachée de l'OTAN sous la décision de Charles De Gaulle. Le 11 Mars 2009, Nicolas Sarkozy a annoncé le retour de la France dans le commandement militaire de l'OTAN. Cette décision devait être déclarée officiellement les 3 et 4 Avril à Strasbourg et à Kehl (Allemagne). Ce retour a suscité différentes réactions dans les pays membres de l'OTAN. Les Etats-Unis furent ravis de se voir à nouveau alliés à la France, à l'inverse, la gauche, le modem et la droite gaulliste montrent leur mécontentement.
La France est l'un des membres fondateurs de l’Alliance atlantique, elle est aussi l’un des contributeurs essentiels de l’OTAN du point de vue du budget.
La France décide de revenir dans le commandement militaire de l'OTAN car elle est un élément essentiel du budget et elle permet de financer les troupes. Dès le début de son mandat, Nicolas Sarkozy avait prévu un relancement de la France dans l'Europe et des projets de rénovations pour la France dans l'OTAN.
L'objectif étant de renforcer l'Europe de la défense, et renforcer l'OTAN afin de la rendre plus crédible. Grâce à une Europe plus forte, les Européens pourront prendre toute leur responsabilité.
SOURCES ????
par Benoit et magali sec3

Le procès des khmers rouge au Cambodge.par Charline et Helène seconde 3

Le procès des khmers rouge au Cambodge.

Introduction :

Le premier procès de l'histoire contre un ancien dirigeant khmer rouge s'est ouvert le 17 février à Phnom Penh. Trente ans après les faits, Duch comparaît pour crimes de guerre, crimes contre l'humanité, torture et homicide. De 1975 à 1979, il dirigeait le centre de torture S-21 où quelque 16 000 Cambodgiens ont trouvé la mort. Le Cambodge attendait ce procès depuis près de trente ans. Quelque 800 personnes faisaient la queue pour accèder au tribunal où est jugé Duch.

Que c’est-il réellement passé durant cette période ?*

Les années 1940 voient émerger au Cambodge un mouvement communiste qui a pris sa source dans le combat contre le protectorat français, lequel prend fin en 1953 avec l'obtention de l'indépendance du royaume, et qui s'inspire nettement du mouvement communiste viêtnamien. En 1963, Pol Pot prend la tête du Parti Communiste du Kampuchea
En 1964, Norodom Sihanouk donne à ses opposants communistes le surnom de « Khmers rouges ».De 1979 à 1990, les Nations unies reconnaissent les Khmers rouges comme les seuls représentants légitimes du Cambodge, au motif officiel de ne pas légitimer un pouvoir mis en place par une puissance étrangère, le Viêtnam, alors ami de Moscou.
Quelque deux millions de personnes, soit environ un quart de la population cambodgienne, ont trouvé la mort sous le régime de Pol Pot qui a fait régner la terreur de 1975 à 1979, vidant les villes au profit des campagnes, exténuant la population par le travail forcé et éliminant systématiquement tous "les traîtres à la Révolution".

Le procès des Khmer rouge
20 et 21 novembre 2007Première audience publique aux CETC pour examiner l'appel interjeté par les avocats de Duch contre l'ordonnance de son placement en détention provisoire.3 décembre 2007La Chambre préliminaire rejette l'appel déposé par les avocats de Duch. Aucun recours n'est possible, l'ancien directeur de S-21 est ramené à sa cellule.
Le premier procès des ex-dirigeants des Khmers rouges s'est ouvert mardi 17 février. "Cette première audience représente la réalisation d'efforts significatifs dans l'établissement d'un tribunal honnête et indépendant chargé de juger ceux qui occupaient des fonctions de direction" dans l'appareil des Khmers rouges, a déclaré le juge Nit Nonn qui présidait la séance. Arrêté en 1999 par les autorités cambodgiennes après avoir été démasqué par un journaliste, "Douch" est le premier ex-responsable Khmer rouge à avoir été transféré en 2007 vers le tribunal spécial de Phnom Penh. Il risque au maximum la réclusion à perpétuité, la cour ayant exclu la peine de mort.
Conclusion

Nous pouvons donc dire que le procès des Khmer rouge est un vrai soulagement pour les familles des victimes ainsi que les rare survivants de ce génocide. Leur attente aura duré une dizaine d’années.
Le procès est encore en cours, et nous n’en connaissons pas encore son aboutissement.
Sites utilisés :

Le nouvel Observateur ; http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/20090217.OBS5048/?xtmc=khmerrougeducambodge&xtcr=2

L’expresse.fr : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/asie/au-cambodge-le-proces-du-khmer-rouge-douch-commence-vraiment_750227.html

Charline et Hélène (seconde 3)

jeudi 28 mai 2009

Les élections européennes par Quentin et Simon H (sec3)

Le Parlement européen participe à l'élaboration de certaines directives concernant certains règlements

« Le Parlement européen peut, à la majorité des membres qui le composent, demander à la Commission de soumettre toute proposition appropriée sur les questions qui lui paraissent nécessiter l'élaboration d'un acte de l'Union pour la mise en œuvre de la Constitution
Le Parlement européen (PE) est le seul organe parlementaire de l’Union européenne (UE) élu au suffrage universel direct. Avec le Conseil de l'Union européenne (réunion des ministres nationaux) et la Commission européenne (nommée), il forme le pouvoir législatif des institutions européennes.

les actes législatifs doivent être votés à la majorité par le Conseil et par le Parlement. En cas de désaccord, le Parlement peut rejeter le projet d’acte, ou l'amender à la majorité des parlementaires et non des présents (TFUE 294-7). Ces amendements issus du Parlement ne peuvent en outre être adoptés qu'à l'unanimité par le Conseil des ministres si la Commission européenne ne les approuve pas.


Le Parlement européen ne peut en aucun cas prendre seul l'initiative d'un acte législatif : il n'a pas de droit d'initiative législative., ce pouvoir étant réservé à la Commission, ce qui donne à celle-ci un grand pouvoir. Le fait que le Parlement européen ne puisse pas lui-même proposer des lois le distingue de la plupart des parlements nationaux.
 La Commission tient compte des demandes de présentation de propositions législatives faites par le Parlement européen

Les élections
Du 4 au 7 juin 2009, 375 millions d'Européens éliront leurs 736 députés qui siègent au Parlement européen situé à Strasbourg.

Les citoyens français sont appelés à voter pour désigner 72 députés européens - élus pour cinq ans - le samedi 6 juin 2009 dans la circonscription Outre-Mer (Saint-Pierre-et-Miquelon, Guadeloupe, Martinique, Guyane, Saint-Martin, Saint-Barthélémy et Polynésie française) et le dimanche 7 juin en France métropolitaine. Ces chiffres sont basés sur le traité de Nice.

Sa composition
Actuellement, le parlement compte 785 députés européens (dont 78 députés français) qui représentent 492 millions d’électeurs provenant de 27 États (en 2008), c’est-à-dire le second plus grand électorat du monde, derrière celui de l’Inde, et le plus grand électorat trans-national. Le Parlement est élu au suffrage universel direct tous les cinq ans depuis 1979.
A l'issue des élections de juin 2009, il y aura donc moins de députés français au Parlement européen en raison de l'élargissement de l'UE.

La répartition des sièges se fait par Etat membre. Elle est proportionnelle à la population de chaque pays : les grands pays disposent de plus de sièges que les autres. La durée du mandat des députés est de 5 ans. Quant au traité de Lisbonne, il apporte de nouvelles modifications dans la composition du Parlement européen et dans la méthode d'attribution des sièges. Si le traité de Lisbonne est adopté, le nombre de députés passe à 754

Sa fonction

compétences législatives : il participe à l’adoption des actes communautaires aux côtés du Conseil de l’Union européenne. Le Parlement se prononce, selon les domaines concernés, suivant différentes procédures : la codécision, la coopération, la consultation, l’avis conforme et l’avis consultatif obligatoire. Si le pouvoir d’initiative concernant les propositions d’actes communautaires reste réservé à la Commission, le Parlement peut lui demander de soumettre les propositions de textes qui lui semblent nécessaires ;

compétences budgétaire : Le Parlement européen peut modifier, dans certaines limites, la répartition et le montant des dépenses dites "non obligatoires", autrement dit les dépenses de fonctionnement des institutions et les dépenses opérationnelles du budget de l'UE
compétences de contrôle de l’exécutif de l’UE : le Parlement dispose de moyens de contrôle. Il peut censurer la Commission qui doit alors démissionner. Le choix du président et des membres de la Commission est soumis à l’approbation du Parlement. Il peut aussi poser des questions écrites ou orales au Conseil et à la Commission, recevoir des pétitions, constituer des commissions d’enquête temporaires. Il a un droit d’accès à la Cour de justice afin de sauvegarder ses prérogatives face notamment au Conseil et à la Commission.

Les actes législatifs soumis à amendement ou approbation du Parlement sont soit des règlements, "directement applicables dans tout État membre", soit des directives, qui "lient tout État membre destinataire quant au résultat à atteindre, tout en laissant aux instances nationales la compétence quant à la forme et aux moyens", soit des "décisions", obligatoires pour leurs destinataires. Le pouvoir législatif est systématiquement partagé entre le Conseil des ministres, le Parlement, ainsi qu'avec la Commission européenne

Le Parlement européen ne peut en aucun cas prendre seul l'initiative d'un acte législatif , ce pouvoir étant réservé à la Commission, ce qui donne à celle-ci un grand pouvoir. Le fait que le Parlement européen ne puisse pas lui-même proposer des lois le distingue de la plupart des parlements nationaux.

sources
http://www.touteleurope.fr/fr/organisation/institutions/parlement-europeen-et-deputes.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Parlement_europ%C3%A9en

Quentin et Simon H (sec3)

Mayotte par Louis Marie et Marie (sec 3)

Mayotte : Le 101 eme département français. (5eme DOM)

Le 29 mars, les électeurs mahorais sont appelés aux urnes pour un referendum. Ils doivent se prononcer sur le changement de statut de leur collectivité en département.
Collectivité d’outre-mer française depuis 1975, les mahorais ont toujours souhaités rester rattacher à la France et laissent peu d’illusions sur le résultat du scrutin : le "oui" va l’emporté largement. N’en déplaise à l’Union africaine (UA) qui estime l’île sous "occupation française" et qui a demandé le 4 février dernier l’arrêt du processus de départementalisation.
Les différents projets si le « OUI » l’emporte :
A Mayotte tout reste à faire, à commencer par un état civil solide.
En effet, l’Insee estime la population à 187 000 habitants, mais officieusement on parle de 250 000 ceci due aux faites que jusqu’ici les déclarations de naissances n’étaient pas obligatoires en mairie mais aussi  à l’immigration clandestine venue des îles voisines de l’archipel des Comores. Jusqu’à récemment, les Mahorais n’avait pas de noms de famille et ont dû en choisir un après la mise en place en 2001 d’une commission de révision de l’état civil chargée de reconstituer les actes manquants à partir des registres existants mais le retard est énorme et une bonne partie de la population n’aurait pas encore d’état civil fiable.
De plus on estime le taux de chaumage entre 60 et 70 % et le nombre croissant de clandestins entraîne une explosion de travail au noir.
Comment l’Etat va se sortir d’un tel problème ?
«On ne peut pas renvoyer 50 000 personnes ni en régulariser 50 000. Il faudra procéder à des régularisations concertées avec la population» a déclaré Denis Robin, préfet de Mayotte en ajoutant« Il y aurait moins d'immigration clandestine si certains ne fournissaient pas du travail illégal aux sans-papiers».
 S’ajoute à cela, un mode de vie à changer : la population est musulmane à 98 % ce qui soulève le problème du droit coutumier :
la polygamie ne sera plus tolérée,
le mariage des femmes ne sera autorisé qu’à partir de 18 ans et plus à partir de 15,
les cadis (autorités religieuses musulmanes) ne rendront plus la justice.
et enfin le mariage devra être librement consenti.
Un chantier immense, et une révolution culturelle s’annonce donc pour Mayotte, si elle souhaite bien devenir le 5° département d’outre-mer. 
 

Si le "oui" devait l’emporter, l’assemblée nationale et le Sénat devront se prononcer sur ce changement de statut et ce n’est qu’en 2011 que Mayotte sera officiellement un département français. En 2012 le RSA sera mis en place et correspondra à 25 % du montant métropolitain, et en 2014 Mayotte sera soumise au droit fiscal français…
Pour lutter contre l’immigration clandestine, le gouvernement a débloqué 88 millions d’euros pour relancer la coopération avec l’union des Comores avec comme projets un plan de modernisation de l’agriculture comorienne, ainsi que la rénovation et la modernisation d’une maternité sur l’île voisine d’Anjouan.


Sources:
Ensemble des information que j'ai trouvées sont dans :
http://tf1.lci.fr/infos/france/societe/0,,4323993,00-bientot-101-departements-francais-.html

La vidéo montrant les différents avis au sein des comores :

http://www.youtube.com/watch?v=3EhIv3KWLus&feature=PlayList&p=77E9BAC9AB844D3B&playnext=1&playnext_from=PL&index=98

Louis-Marie et Marie (seconde 3)

LE G20 PAR TIPHANIE ET MARION (sec 3)

La présentation du G20 :

Le G20 ou le groupe des 20 est un forum économique crée le 25 septembre 1999, après la succession des crises financières des années 1990. Il vise a instaurer un dialogue entre les différents pays pour traiter des sujets économiques communs aux pays. Le G20 représente les deux tiers du commerce et de la population mondiale et plus de 90% du produit mondial brut (somme des PIB de tous les pays du monde).

La composition du G20 :

les membres du G20 son représentés par les ministres des finances et les directeurs des banques centrales de 19 pays. Ces 19 pays sont : l'Allemagne, l'Afrique du Sud, l'Arabie Saoudite, l'Argentine, l'Australie, le Brésil, le Canada, la Chine, la Corée du Sud, les États-Unis, la France, l'Inde, l'Indonésie, l'Italie, le Japon, le Mexique, le Royaume-Unis, la Russie et la Turquie.

Les actuels membres du G20 représentent environ 65,2% de la population mondiale. Les régimes se répartissent en une union de type confédérale, 14 républiques et 5 monarchies.


Le fonctionnement du G20 :

Le G20 est un forum qui encourage la discussion ouverte et constructive entre les industriels et les pays émergents sur les questions clés liées a la stabilité économique mondiale. Le G-20 a contribué pour renforcer l'architecture financière internationale et favoriser la croissance économique durable et le développement. Le G-20 a maintenant un rôle crucial dans le travail faisant avancer entre des économies avancées et émergentes pour aborder la crise financière et économique internationale, reconstituer la stabilité dans le monde entier financière, mener l'international économique. Les ministres des finances et les gouverneurs des banques centrales se réunissent une fois par an. A chaque réunion le G20 publie un communiqué qui rend compte des accords conclus et des mesures décrites. Les informations sur le programme de travail de l'avant est également rendu public. Le G20 collabore étroitement avec d'autres grandes organisations et instances internationales.

Les différentes mesures du G20 :

Le sommet du G20 a posé le 2 avril les jalons d'un nouvel ordre économique mondial, s'appuyant notamment sur des nouvelles ressources accordées au FMI (fond monétaire international) pour lutter contre la crise et la constitution. Le G20 a décidé de tripler les ressources du FMI à 750 milliards de dollars. Les mesures décidées à Londres vont renforcer la cohérence des régulations nationales et le cadre des critères financiers internationaux, décourageant les prises de risques excessives.


Tiphanie et Marion sec 3

Le choléra au Zimbabwe (Kevin et Pierre R sec 3)

I INTRODUCTION

Présentation du sujet en videohttp://www.dailymotion.com/relevance/search/cholera+zimbabwe+/video/x7rj8r_le-zimbabwe-touche-par-le-cholera_news

II LE CHOLERA

1-Le Cholera
Traitement : réhydratation d'urgence, les antibiotiques (tétracyclines) hâteront la guérison. La mort peut survenir en 1 à 6 jours chez les personnescontaminées et non réhydratées correctement.
L'eau : joue un rôle important dans la transmission du choléra dans les campagnes des pays qui n'ont aucune infrastructure correcte d'élimination et de traitement des eaux usées ni réseau d'adductiond'eau potable avec protection des lieux de captation / bactéries fécales. D'où les zones d'endémies en Afrique, Asie, et Amérique du sud. La contamination directe des aliments par les vibrions fécaux (excrétées par les malades ou les porteurs sains) est possible par manque d'hygiène : malades, mouches et eau contaminée font partie de la chaîne de transmission du cholera. Eviter donc de consommer de l'eau non bouillie, des aliments cruslavés avec une eau contaminée et des produits de la mer.
2-Son histoire
L'histoire du choléra est parsemée de tristesse, de peur et de mort. Sa première apparition reportée date de 1503 et a été faite par un officier portugais qui revenait des Indes. Selon lui, la maladie avais causé la mort d'environ 20000 en moins de 8 heures (nous savons aujourd'hui que la mort frappe généralement entre quelques heures et 3 jours), dans une ville nommée Calicut. Il la décrit comme étant une épidémie mortelle de diarrhée se propagent très rapidement dans la population. Pendant des siècles, la maladie resta pratiquement inconnue des européens car elle s'attaquait généralement à l'Asie et l'Afrique. C'est entre 1823 et 1841 que le choléra frappa durement l'Europe. Les épidémies se développaient généralement en Afrique pour ensuite envahir les pays européens. À cette époque, les médecins sont en désaccord sur l'origine de la maladie, la plupart sont convaincus qu'elle est du à la malpropreté car elle frappe généralement les quartiers pauvres et surpeuplés. Certains pensent aussi qu'elle pourrait être une maladie pulmonaire, qui attaquerait les villages qui sont beaucoup plus haut que le niveau de la mer. C'est en 1854 que Soho, un quartier défavorisé de Londres, fut mortellement frappé par le choléra. En quelques jours seulement, les rues étaient complètement désertes et des petits drapeaux jaunes (annonçant une épidémie) flottent à chaque coin de rue. Il n'y à plus assez de place pour tous les mourants qui tentent de se faire soigné à l'hôpital. Les médecins sont déconcertés, comment ce quartier, et ce quartier seul, avait-il bien pu être frappé par l'une des plus meurtrières et inconnues maladies de l'époque ? Les spéculations allaient bon train et les gens continuaient de mourir. Durant la journée la plus mortelle de l'épidémie, on dénombre 143 morts. Les cadavres sont tellement nombreux qu'ils sont entassés dans des charrettes et jetés dans les fosses communes sans cérémonie. Les gens étendent partout du chlorure de chaux, en souhaitant que cela puisse changer quelque chose. Un certain docteur londonien, John Snow, s'intéressa particulièrement à l'épidémie du quartier de Soho. Il avait été confronté à une épidémie semblable en 1848 et avait été en mesure d'observer les symptômes de près. Contrairement aux autres scientifiques, Snow était sur que le choléra n'avait rien d'une maladie pulmonaire, pour la simple et bonne raison que les premiers symptômes de la maladie sont des malaises gastriques. Le « poison » devait donc nécessairement être avalé. Les gens souffraient par la suite de vomissement et de diarrhée, avant de se terminé finalement par des spasmes et des crampes. Il fut donc convaincu que les victimes devaient avoir ingéré le virus en même temps que leurs repas. Dans un quartier aussi sale que l'était Soho, il prit en considération que les latrines nauséabondes qui abondaient auraient pu éventuellement contaminées le système local d'eau. Mais un fait restait inexplicable, pourquoi la maladie ne frappait-elle que ce quartier ? Le quartier était dégoûtant, mais il n'était pas unique en son genre. En observant l'épidémie, il remarqua que le choléra n'avait dévasté qu'une zone bien délimitée du quartier. Au centre de cette zone ce trouve Broad Street et sa vielle pompe qui fournit l'eau potable à toute la communauté.
Cependant, ce puits jouit d'une excellente réputation et se trouvait à être l'eau la plus pure des environs. Malgré que des canalisations aient été récemment installées, nombreuses sont les familles qui continuent quand même à aller puiser l'eau du vieux puits. Snow remarqua que la mort ne s'est repandue que sur une certaine distance: « Les morts décroissaient en nombre ou s'arrêtaient entièrement à chaque endroit où il devenait décidément plus pratique d'aller à une autre pompe que celle de Broad Street. ». C'est le 7 septembre que, suite aux observations de Snow, la pompe est mise hors service. Le 11 du même mois, l'épidémie est pratiquement disparu. Malgré l'évidence, les autorités médicales ne veulent toujours pas croire que les latrines pourraient être à l'origine de la contamination. Même si un fervent partisan du docteur Snow, le pasteur Whitehead, découvrit que certaines de celle-ci fuyaient réellement dans le puits qui alimentait la pompe, ce n'est qu'en 1866, alors que le choléra frappe de nouveau Londres, que la théorie de Snow va être accepté, quelques années après sa mort.
Puis, en 1884, un microbiologiste allemand du nom de Robert Koch isole le microbe responsable du choléra, le Spirillum cholerae, qui à un comportement identique au « poison » décrit par le docteur Snow. Dès lors, l'étude de la maladie peut réellement commencée.
Cependant, la maladie n'avait pas dit son dernier mot. Des pandémies continueront de frapper l'Europe jusqu'en 1965. Les sources des épidémies étant presque toujours l'Asie, l'Afrique ou le Moyen-Orient. En 1991, le choléra attaqua l'Amérique latine.
3- Aujourd’hui
Le choléra à été le tout premier virus à faire l'objet d'une surveillance internationale qui a eu pour conséquence de faire croire aux gens, à tord, que le virus est complètement disparu. Bien qu'il soit considéré sous contrôle, la vaccination (qui est d'ailleurs efficace que pour une courte période de temps) n'est pas obligatoire dans la majorité des pays où n'y est même pas disponible. De nombreuse théories ont été avancées que si une version différence de choléra venait qu'à voir le jour, aucun des pays ne serait prêt à y faire face et que la maladie pourrait tuer la moitié de la population d'une ville comme New York en moins d'une semaine. Ses apparitions sont fréquentes en Afrique, dans les secteurs où la qualité de vie est très basse.
III LA CAUSE
Le cholera au Zimbabwe est causé par la précarité des moyens d’assainissement et le manque d’accès à l’eau potable. De plus, étant un pays pauvre, il ne possède pas de traitement de réhydratation, et d’antibiotiques, le malade peut mourir donc en quelques jours comme nous l’avons vu dans le grand I. D’autant plus que le choléra n’est pas sous contrôle (dans le pays), il est même hors de contrôle. On peut aussi voir des raisons politiques, car le pays est tétanisé par la paralysie politique. Car l’accord de partage du pouvoir, signé en septembre à Johannesburg soit six mois après des élections remportées par l’opposition grâce à des fraudes à du mal à être appliquer.
IV CONSEQUENCE
Ø Des morts et des blessés : on compte plus de 56 123 victimes dont 3 028 morts, selon le dernier décompte de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) le 28 janvier. De plus on constate un effondrement du système de santé : la plupart des services publics sont à la dérive, les centres médicaux ferment faute de médecins et d’infirmières.
Ø L’aide alimentaire : l’inflation est astronomique et la moitié de la population survit grâce à l’aide alimentaire. Pour répondre à l’urgence, l’UNICEF a envoyé des avions décollant de Copenhague où se trouvent les bases logistiques de l’UNICEF. Ils étaient chargés de matériel médical. Ces secours comprenaient des médicaments, des sels de réhydratation orale (SRO), des fluides intraveineux, des comprimés de purification pour l’eau, des bidons et du savon. Mais aussi des kits obstétriques, des gants et des tentes.
V SOURCE
http://www.lexpress.fr/
http://www.destinationsante.com/

Pierre R et Kevin (sec 3)

mercredi 27 mai 2009

Coup d'etat à Madagascar par Morgane L et Nora (sec 1)



TONGA SOA IN MADAGASCAR :(bienvenue à Madagascar)

I-Présentation de Madagascar
Madagascar est situé dans la partie occidentale de l'océan Indien ,séparé de l'Afrique par le canal du Mozambique . C'est une île de 578000 km², c'est la 4eme plus grande île du monde, en effet elle fait presque une fois et demi la France. 17 millions habitants dont la moitié a moins de 20 ans. Leur langue est le malgache et le français. Ils pratiquent le culte de l'ancêtre, le catholicisme, le protestantisme, et l'islamisme.
Sa capitale est Antananarivo .
PIB
5,6 millions de dollars US
PIB/HABITANT
300 dollars US / Habitant
Croissance annuelle
5,3% en 2008
Inflation
10,8% en 2008
Principales activités
Agriculture; élevage; pêche; tourisme; industrie légère; textile; mines
.
Les atouts économiques pour s'implanter à Madagascar:
-matériels agricoles en produit halieutique, miniers et
touristiques
-main d'œuvre très bon marché
L'île Madagascar est indépendantes depuis le 26 juin 1960 après une lutte nationaliste incessante contre la France et elle était jusque là une République dirigé par Andry Rajoelina .
le peuple est dans une extrême pauvreté (70% de la population), le taux de natalité est un des plus important au monde ainsi L'arrivée sur le marché du travail, chaque année, d'un grand nombre de jeune provoque une hausse du chômage.
Madagascar Action Plan définit la feuille de route et les priorités de la Nation de 2007 à 2012.pour convaincre la population de voter et les touristes de venir :
=> éradiquer la pauvreté extrême et la famine
=> atteindre l'éducation primaire universelle
=> égalité des sexes et responsabiliser les femmes
=>Réduire la mortalité infantile
=>améliorer la santé maternelle
=>combattre le VIH/SIDA, la paludisme ainsi que d'autres maladies
=>assurer la durabilité environnementale
=>développer un partenariat global pour le développement
veloma= au revoir
II-Le Problème politique de Madagascar,
Marc Ravalomanana : né en 1949 Il est élu président de la république de manière plus ou moins douteuses du 6 mai 2002 au 17 mars 2009 date à laquelle il démissionne sous la pression des militaires. Il dirige le pays comme un chef d'entreprise : Il encourage les Malgaches à travailler dur, vite et bien.
Andry Rajoelina : né en 1974 ancien DJ et plus tard maire de la capitale de Madagascar . Il prend le pouvoir de Madagascar et s 'auto-proclame président de la haute autorité de transition .
Les causes :
-Le président Marc Ravalomanana privilégie ses intérêts d'homme d'affaire . La population lui reproche la hausse des prix, son imposant contrôle sur l'économie malgache ainsi que le recours aux armes pour arrêter leur mouvement car la population etait mécontente et l'a montré par de nombreuses manifestation meurtrières ( 135 mort ) .
-Ravalomanana avait instauré une politique de violence et de mépris de la population. Cette situation a engendré des troubles, des manifestations dans le pays. ce qui à contribué à sa chute.
Le déroulement :
Le 17 mars 2009 le président Marc Ravalomanana remet ses pouvoirs à l'armée .Mais l'opposition n'accepte pas ce transfère et profite de la situation incertaine actuelle pour prendre de force le pouvoir avec l'appui de l'armée qui avait alors évincé le directoire militaire qui avait le contrôle de l'état . Donc Andry Rajoelina passe au pouvoir .
Les conséquences :
Les conséquences d'un coup d'État seraient extrêmement graves pour l'économie.En effet de nombreux pays ont suspendu leurs aides financière que l'ancien président utilisait pour relancer la consommation et aider certain secteur de l'économie . La suspension de ses aides pourrait mettre le pays en danger au niveau économique . puisque ce sont plusieurs milliards de dollars de financements pour le développement qui risquent d'être compromis.
A cause des nombreuses manifestation parfois dangereuses l'aide humanitaire est difficile à entreprendre . Les grand pays menace Madagascar de supprimer leur aide humanitaire car le coup d'état viole la constitution
Sites de recherches
http://fr.globalvoicesonline.org/2009/04/01/5665/
http://1.bp.blogspot.com/_zKBbtj9rWrU/SZDI3T2FjpI/AAAAAAAAAzg/pcjPnQgDeY4/s400/Mayor+Andry+Rajoelina.jpg
http://fr.wikipedia.org/wiki/Andry_Rajoelina
http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=53240
http://www.youtube.com/watch?v=Zso8nT_cdss
http://fr.wikipedia.org/wiki/Marc_Ravalomanana
http://forum-madagascar.com/news/-Consequences-d-un-coup-d-Etat-seraient-graves-
le magazine « Madagascar collection guides pass », c’est une guide pour les passagers des business Class et des grands Hôtels. Site web du magazine : http://www.carlton-madagascar.com/

Morgane L et Nora (sec 1)

Le choléra au Zimbabwe par Angélique et Morgane C (sec 1)

Présentation du sujet en video
http://www.dailymotion.com/relevance/search/cholera+zimbabwe+/video/x7rj8r_le-zimbabwe-touche-par-le-cholera_news

Le Zimbabwe est un pays de l'Afrique Australe situé entre le Mozambique et le Botswana d'une extrême pauvreté, touché par le choléra.

Le choléra est une infection intestinale aiguë due à une bactérie, Vibrio cholerae, qui se transmet par voie directe fécale-orale ou par l'ingestion d'eau et d'aliments contaminés. La forme la plus grave de la maladie se caractérise par l'apparition soudaine d'une diarrhée aqueuse aiguë qui peut entraîner une déshydratation sévère et une insuffisance rénale mortelles. La période d'incubation très courte - de 2 heures à 5 jours - accroît le risque de flambées explosives, car le nombre de cas peut augmenter très rapidement. Environ 75 % des sujets contaminés ne présentent pas de symptômes, mais le vibrion reste présent dans les selles pendant 7 à 14 jours; il est évacué dans l'environnement, où il peut contaminer d'autres personnes. Le choléra est une maladie très virulente qui touche les enfants et les adultes. Contrairement à d'autres maladies diarrhéiques, elle peut emporter un adulte bien portant en quelques heures. Le risque de décès est plus important chez les sujets immunodéprimés comme les enfants mal nourris ou les porteurs du VIH.Source: Organisation mondiale de la santé.
Le choléra est découvert par Pacini en 1854 avant d'être redécouvert par Koch en 1883. C'est la première maladie pestilentielle à faire l'objet, dès le XIXe siècle, d'une surveillance internationale.
La première description historique par un Européen est faite e 1503 par un officier de Vasco de Gama qui décrit une épidémie de diarrhée cataclysmique rapidement mortelle (en 8heures) et provoquant 20 000 morts à Calicut en Inde.
Limitées initialement à l'Asie (Inde, Chine et Indonésie), les épidémies se développent au XIXe siècle en véritables pandémies qui atteignent le Moyen-Orient, l'Europe et les Amériques.

Sept pandémies sont recensées :
1re pandémie (1817-1825) : partie de l'Asie elle touche l'Afrique orientale et à partir de 1823 l'Asie mineure et dans la foulée, la Russie, et l'Europe.
7e pandémie (depuis 1961) : la 7e pandémie, partie de l'Indonésie en 1961, envahit l'Asie (1962), puis le Moyen-Orient et une partie de l'Europe (1965), et s'étend ensuite en 1970 au continent africain, et en 1991 à l'Amérique latine.
C'est en Afrique, où le choléra sévit désormais de façon endémique, que la situation est la plus préoccupante aujourd'hui.

. Les origines et causes + chiffres
L’épidémie de choléra qui frappe le Zimbabwe a causé la mort de près de 1000 personnes depuis le mois d’août 2008 et le nombre de cas est estimé à ce jour à plus de 18.000. Face à la recrudescence des pluies et au début de la saison des inondations, la situation humanitaire au Zimbabwe risque de s’aggraver et de durer.
Plus de 40.000 cas de choléra ont été diagnostiqués au Zimbabwe où l'épidémie a fait au moins 2.201 morts depuis août, selon le dernier bilan du 13 janvier.
Un total de 41.986 cas suspects ont été diagnostiqués ; une légère amélioration est constatée dans la région de Harare, la capitale, où aucun décès n'a été constaté depuis plusieurs jours. Le taux de mortalité pour ces cas est de 5.2%.
Le scénario catastrophe de 60.000 malades, envisagé depuis décembre par les humanitaires, est toujours en vigueur dans ce pays en proie à une profonde crise économique et politique, selon l'OMS.
Les inquiétudes grandissent à l'approche de la réouverture des écoles et d'inondations touchant le sud du pays, propices à l'arrivée de la malaria et la transmission du choléra.

Pour faire face à l’épidémie de Choléra qui frappe le Zimbabwe, la Croix-Rouge française envoie une équipe de réponse aux urgences (ERU) spécialisée dans l’approvisionnement et le traitement d’eau. Les 6 spécialistes de la Croix-Rouge française décolleront de Paris dimanche 21 décembre au soir et seront opérationnels sur place dès le lundi 22 au matin.
Le matériel du module "eau et assainissement" permettant d’approvisionner en eau potable jusqu’à 20.000 personnes par jour sera réceptionné le mercredi 24 décembre à la mi journée. Sa zone d’implantation sera définie à la suite de l’évaluation menée par le délégué de la CRF et l’équipe de la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge sur place actuellement.
La mobilisation du Mouvement international Croix-Rouge et Croissant-Rouge est importante puisque, outre la Croix-Rouge française, 6 autres sociétés nationales de Croix-Rouge mobilisent des ERU pour venir en aide à la population du Zimbabwe, dans les domaines de l’eau et de la santé prioritairement.

Conclusion
La maladie s’est également propagée dans les pays voisins. Barbara Hogan, ministre de la Santé sud-africaine, a déclaré à la télévision locale que l’épidémie de choléra en Afrique du Sud s’était propagée à partir du Zimbabwe voisin.
Selon les médias locaux, entre le 15 novembre et le 24 janvier, 5 696 cas ont été diagnostiqués en
Afrique du Sud et 36 personnes ont succombé à la maladie.
Le National Institute for Communicable Diseases (NICD) d’Afrique du Sud note sur son site
Internet que la souche de choléra décelée à la fois en Afrique du Sud et au Zimbabwe est la bactérie
Vibrio cholerae, sérogroupe O1, biotype El Tor, sérotypes Ogawa.
Selon le bulletin d’information régional publié par le Bureau des Nations Unies pour la coordination
des affaires humanitaires (OCHA) le 23 janvier 2009, des cas de choléra ont été signalés dans neuf
pays d’Afrique australe : l’Angola, le Botswana, le Malawi, le Mozambique, la Namibie, l’Afrique
du Sud, le Swaziland, la Zambie et le Zimbabwe.
« Des cas d’infection transfrontalière ont été recensés et le choléra devient endémique (récurrent tout au long de l’année) dans la plupart des pays touchés », selon OCHA.
En France, on compte quelques cas de choléra chaque année, dans la plupart des cas, la maladie a été contractée à l'étranger, on a dénombré 5 cas de choléra autochtone entre 1970 et 1996.
Prévention contre le choléra
Il existe un vaccin dont l'efficacité est loin d'être absolue et qui n'est obligatoire dans aucun pays. Il ne protège qu'environ la moitié des sujets vaccinés, et son efficacité est de six mois à un an. Ce vaccin est commercialisé en France, principalement pour les voyageurs.
Dans les zones endémiques, la prévention du choléra consiste essentiellement en des mesures d'hygiène, et notamment empêcher le croisement de la chaîne alimentaire avec la chaîne des excréments.
Sur le plan personnel, il convient de se laver soigneusement les mains et d'éviter la serviette collective. Il faut nettoyer et désinfecter tout ce qui a été au contact avec de la matière fécale (NB : de malade ou de non malade, il existe en effet des porteurs sains).
En ce qui concerne la nourriture, il convient d'utiliser une eau saine pour l'hygiène, la boisson et le lavage des aliments : si le pays ne dispose pas d'un réseau d'élimination des eaux usagées et de traitement des eaux, utiliser de l'eau livrée dans une bouteille encapsulée (qui sera descellée devant soi) ou à défaut une eau bouillie ou javellisée. Il faut se méfier des sources « cachées » d'eau contaminée : fruits et légumes pouvant avoir été lavés avec de l'eau souillée (il faut les peler), glaçons, crèmes glacées et sorbets. Il faut éviter les fruits de mer.
En ce qui concerne les mesures collectives, il faut éliminer les mouches, vecteurs de vibrions, et organiser l'élimination des selles afin que celles-ci ne croisent pas la chaîne alimentaire.
Des chercheurs pensent aussi pouvoir désigner à l'avance les zones de risque et de début d'épidémie, par analyse en continu d'images satellites permettant de prédire les pullulations de copépodes nécéssaires au déclenchement d'épidémies, à partir des pullulations de phytoplancton.
Sources :
http://www.croix-rouge.fr/Actualite/Urgence-cholera-Zimbabwe/Urgence-cholera-Zimbabwe-810
http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2009/01/30/002-zimbabwe_accord_cholera.shtml?ref=rss
http://www.afrik.com/article16161.html
http://www.ambafrance-zw.org/goto/article-imprim.php3?id_article=401
http://fr.wikipedia.org/wiki/Chol%C3%A9ra

Angélique et Morgane C (sec 1)

Le sommet du G20 par teddy et Thomas L (sec1)

Le G20 fut créé en marge du G7 le 25 septembre 1999. Les représentants du G20 se réunissent tout les ans pour régler les problèmes économique mondiaux et créer des possibilités de dialogue entre les pays émergeant et les pays industrialisés dont le G7 ne le permettait pas.
Les pays membres du G20 sont les représentants ou les 1er ministre des 20 pays suivants:
Argentine, Australie, Brésil, Canada, Chine, France, Allemagne, Inde, Indonésie, Italie, Japon, Mexique, Pays-Bas, Corée du sud, Russie, Arabie saoudite, Afrique du sud, Espagne, Turquie, Royaume-Uni et États-Unis.
http://www.gralon.net/articles/economie-et-finance/bourse/article-qu-est-ce-que-le-fmi--2035.htm
FMI (fond monétaire international):
Le Fonds monétaire international ou FMI est une institution internationale qui regroupe la plupart des pays du monde (185 pays actuellement). Cette institution, dont le siège se trouve à Washington, joue un rôle majeur dans le système monétaire international. Elle a été créée en juillet 1944 avec pour mission Première de garantir la stabilité du système monétaire international. Le FMI a pour rôle d’assurer la stabilité du système monétaire international et la gestion des crises monétaires et financières.
L'objectif de la réunions à Londres en 2009 était de trouver une solution à la crise économique
Selon le G20, une des cause importante de l'ajustement financier se trouve dans les "paradis fiscaux"
Les pays se sont engagés à:
* rétablir la croissance et l'emploi
* réparer le système financier
* renforcer les règlementations financières pour rétablir la confiance ;
* financer et réformer nos institutions financières internationales afin d'empêcher de nouvelles crise ;
* promouvoir le commerce international et l'investissement et rejeter le protectionnisme, pour servir de socle à l'établissement de la prospérité ;
* bâtir une croissance universelle, verte et soutenable
Les grands pays développés ont décidé principalement:
* De tripler les ressources du Fonds monétaire international (FMI) à 750 milliards de dollars, d'autoriser le Fonds à émettre des Droits de tirage spéciaux (DTS) pour 250 milliards de dollars.
* De créer un nouveau "Conseil de Stabilité Financière". Ce Conseil collaborera avec le FMI pour anticiper les risques économiques et financiers et prendre les mesures nécessaires.
* De réformer les systèmes de contrôle
* D'agir contre les paradis fiscaux.

Thomas L et Teddy (sec1)

la guerre à Sri Lanka par Jennifer (sec 1)


Les origines du conflit

Pourquoi le LTTE ?
LTTE (les Tigres de Libération de l’Eelam Tamoul), organisation indépendantiste, d’obédience marxiste-léniniste. (1976)
Cette organisation, considérée comme terroriste dans plus de trente pays avait pour but initial, la création d’un état indépendant (l’Ilam Tamoul) dans le nord-est du pays.
En effet, la communauté Tamoul représente une minorité, au Sri Lanka.
Obédience : obéissance à une autorité spirituelle, philosophique ou politique.
Les premières tensions
Le Sri Lanka est une ancienne colonie britannique (Ceilan), qui a obtenue son indépendance en 1948.Deux peuples se partagent l’île : les Cinghalais (75%) et les Tamouls (12 à 17%).
1972, Ceilan devient Sri Lanka. Cette même année un certain Velupillai Prabhakaran crée les TNT (Nouveaux Tigres Tamouls), qui deviendra le LTTE, en 1976.
D’après les Cinghalais, les minorités Tamouls auraient été favorisées par les colons anglais. Mais la décision de rendre le Cinghalais langue officielle du pays en 1956 n’a pas été pour améliorer la situation.



37 ans de conflits

Le conflit en 3 périodes

Première période

1983 début de la guerre civile (les LTTE avaient tué des militaires, ce qui provoqua un pogrom anti-tamoul, avec un bilan de 600 morts)
C’est en 1987 que le gouvernement Sri Lankais décide, en accord avec New Delhi de mettre fin au séparatisme Tamoul (en cause : les attentats depuis 1985) ; des troupes indiennes seront déployées jusqu’en 1990. Le 10 juin de cette même année, à la suite de 14 mois de négociations, la guérilla reprend.
Avant qu’un cessez-le-feu ne soit prononcé le 23 février 2002, des attentats auront entraîné les morts, du premier ministre indien Rajiv Gandhi, le 21 mai 1991 ainsi que du président Sri Lankais Ranasinghe Premadasa, le premier mai 1993. En 1998 les rebelles s’emparent du camp de Kilinochchi, qui devient leur « capital » politique.

Deuxième période

Le 23 février 2002 un accord de cessez-le-feu est engagé, grâce à une médiation Norvégienne. Mais en avril 2003 les Tigres suspendent les pourparlers. Six mois plus tard ils demandent l’instauration d’un conseil provisoire chargé d’administrer la région, avec des sièges pour les minorités Cinghalaises et Musulmanes ; la demande est rejetée.
Cependant en 2005 les relations entre le gouvernement et le LTTE s’enveniment. Il y a tout d’abord l’assassinat du ministre des affaires étrangères Laksham Kadirgamar, le 12 août. Ensuite le 17 novembre le nationaliste Mahinda Rajapakse remporte la présidentielle et exclut toutes autonomies pour les Tamouls.

Troisième période

Le cessez-le-feu est officiellement rompu, par le gouvernement le 2 janvier 2008, cependant les combats avaient déjà repris deux ans plus tôt. Le 25 avril 2006 un attentat-suicide visant le chef de l’état-major marque l’escalade du conflit, le 6 août des membres d’action contre la faim sont tués, étrangement l’armée et les rebelles se rejettent la responsabilité du massacre. Deux mois plus tard les négociations de paix, à Genève échouent.
Le 2 novembre 2007 le chef de la branche politique des LTTE succombe lord d’un raid de l’armée, à partir de là les Tigre ne cesseront de perdre du terrain. Le 2 janvier 2009 l’armée reprend Kilinochchi. Le 17 avril le gouvernement rejette la demande de trêve du LTTE, le 16 mai l’armée contrôle le littoral, les rebelles sont « militairement battus ». Le 18 les Tigres sont battus.
Le LTTE enrôlait des enfants, pour en faire des soldats ; ils utilisaient des boucliers humains, perpétrait des attentats kamikazes et des assassinats politiques.


Les conséquences

Evidement le conflit opposant le gouvernement aux rebelles Tamoul n’est pas sans conséquences, celles-ci sont d’ailleurs très négatives. Cette guerre aurait fait 80000 et 100000 victimes. La victoire a provoqué un nouvel exode de réfugiés de la zone de combat vers le nord. Le gouvernement empêche les ONG de secourir les réfugiés Tamoul, alors que ceux-ci s’entassent dans des camps déjà plein et dans des conditions déplorables. Le conflit a engendré une véritable catastrophe sanitaire.


Bibliographie

Ouest France : « Les Tigres à l’agonie », 17/05/09
« Au Sri Lanka, la rébellion tamoule écrasée », 18/05/09
Le Monde : « Nouvel exode au Sri Lanka après la fin des combats », 19/05/09
NOUVELOBS.COM

Jennifer (seconde 1)

mardi 26 mai 2009

-La guerre civile au Sri Lanka - par Agathe et Elodie sec 3

1- Les causes de cete guerre civile au Sri Lanka -
Les conflits au Sri Lanka datent de plus de deux décennies . Officiellement depuis 1983
les Tamouls et les Cingalais s'affrontent sans relâche créant ainsi une tension énorme dans tout le pays pour les civils.
A la base de ce conflit, le nationalisme cingalais ,en effet ceux çi repprochent a l'administration Britannique de trop favoriser les Tamouls notamment en important des Tamouls continentaux et en les privilégiant lors de l’accès à l’emploi .
Mais tout cela n'est pas la cause directe , car la colonisation a laisser des traces et les Sri lankais n'ont pas l'impression d'être indépendants d'ou une guerre civile entre les deux peuples : Tamouls et Cinghalais.
En 1956 : le cinghalais est déclaré comme la langue officielle . Cette déclaration va encore créer de multiples conflits pendant les années 50/70 , c'est alors qu'en 1977 le tamoul est aussi autorisé dans le territoire. A force de négociations puisque il a fallu attendre plus de 20 ans pour que cela se fasse .
La fracture qui sépare les Cinghalais des Tamouls est double : ethnique et religieuse. Les Cinghalais parlent une langue indo-aryenne, apparentée aux langues du nord de l'Inde et du Pakistan. Les Tamouls parlent une langue dravidienne, apparentée aux langues du sud de l'Inde. Et puis les Cinghalais sont surtout bouddhistes et les Tamouls surtout hindouistes.
Ces conflits nous montrent réellement les différences énornes entre ces deux peuples.
2- La guerre civile et ses conséquences-
Cette guerre civile on n'en parle presque pas . Il est vrai que dans ce pays le pétrole ne coule pas à flots ; donc les pays en parlent beaucoup moins car il y a en quelque sorte rien a perdre , a part peut être plusieurs milliers de morts...
En effet cette guerre a fait environ 60 000 morts depuis 1972 , d'après les chiffres de Mars 2008 . Depuis ce chiffre a augmenté malheuresement.
Ces conflits dont on ne parle pas sont des choses comme : des massacres, tueries et attentats suicides entre les deux camps. Le premier attentat survient lors la construction d'un barrage dans la région de Batticaloa ; les populations tamoules ont étées déplacer mais sur des terres cinghalaise ! L'équilibre éthnique a alors été boulversé ce qui a entraîné des conflits .
1976 : création LTTE ( Tigres de libération de L'Eelam Tamoul )
Cette organisation est considéré comme terroriste :
saigné à blanc le Sri Lanka, tuant militaires et civils, notamment à coups d'attentats suicide.
1991 : assasinat du premier ministre indien par une tamoule
1993 : président sri lankais est tué ds un attentat suicide
Récemment, l’armée sri-lankaise s’en est prise à des militants d’action contre la faim
De plus 135 000 personnes ont fui les violences au Sri Lanka depuis décembre 2005.
Depuis 1 mois, cette guerre a fait plus de 1600 morts, pour la plupart des civils tamouls dont malheuresement une grande majorité d'enfants!Le 14aout 2006, 64 orphelins ont eté tués dans le bombardement de leur orphelinat.
Mais sur cette incident les médias ne s'attardent pas.
Pendant toutes ces années de conflits des répresailles ont eu lieu : en fait quand l'armée Sri lankaise faisait un attentat , l'armée des tamouls en sorte de « vengeance » faisait la même chose avec de la torture ou des enlevements.
2009 : larmée sri lankaise sempare de la capitale des rebelles des tigres tamouls.
Entre 96 et 2002 il y a eu e multiples combats avec des cesser le feu , mais tout cela n'a pas empêcher la violence des combats massacrants la plupart des civils et des soldats.
-mai 2009: les rebelles assiégés dans un minuscule réduit côtier annoncent qu'ils déposent les armes
- 18 mai 2009: le chef de l'armée affirme qu'il n'y a plus aucun rebelle dans la zone de guerre.
Il semblerait qu'a partir de maintenant le conflit soit apaiser mais tout n'est jamais sur même si l'armée est plus optimiste . La France toutefois garantit qu'elle fera tout pour « contribuer à la consolidation de ce processus, dont dépendra l'avenir du pays » .

Mes sources:http://www.indereunion.net/actu/Lanka/conflit.htm
et aussi un blog ou l'on peut débattre des conflits du Sri Lanka .

Le procès des Khmers rouges par Claire Marie et Emeric seconde 3

E.C.J.S
*définition:
Les Khmers rouges (ou Parti communiste du Cambodge ou Parti communiste Khmer), étaient les membres d'une organisation communiste, fondée en 1954, qui fut au pouvoir au Cambodge de 1975 à 1979 lors de la révolution cambodgienne. Le nom des « Khmers rouge » leurs fut attribué par le roi Norodom Sihanouk dans les années 1950. L'organisation Khmer rouge se caractérisa par des méthodes autoritaires d'une brutalité extrême; ils sont devenus célèbres pour leur violence qui est à l'origine de la mort d'environ 1 700 000 cambodgiens entre 1975 et 1979, soit plus de 20% de la population d'avant 1975.

1)° L'histoire du Cambodge des Khmers Rouges.
En 1954, à la fin de la guerre d’Indochine, alors que la plupart des militants communistes se réfugiaient au Viêt Nam du Nord, un certain nombre d’entre eux décident de résister au régime du Prince Sihanouk.
Les opposants au régime officiel constituent, à partir de 1963, des maquis autour d’un chef, Saloth Sar, dit « Pol Pot ».Six ans plus tard, des paysans chassés par les bombardements américains sur les régions tenues par les opposants viennent grossir leurs rangs.
A partir de 1970, le prince Sihanouk est renversé par un coup d’état proaméricain du maréchal Lon Nol.Celui-ci réclamera en 1975 lors du siège de la capitale par les Khmers une aide financière aux américains pour tenir tête aux opposants. Cette aide de 222 millions de dollars sera refusée par le Congrès américain. Phnom Penh est assiégé par les Khmers rouges en 1975.
Exilé en Chine, le prince Sihanouk apporte sa caution à ses anciens ennemis, les Khmers. Malgré tout, les Khmers rouges éliminent dans les régions qu’ils contrôlent les partisans du prince puis les exilés revenus du Viêt Nam, pourtant également communistes.
Le noyau militaire du mouvement, l’Angkar qui signifie « L’Organisation », exige une discipline aveugle. Sa réputation de cruauté se répand très rapidement. Les Khmers rouges prennent le pouvoir au Cambodge en avril 1975, dans un pays dévasté par la guerre civile. Pol Pot dirige le gouvernement. Dès lors les frontières se ferment et une expérience démentielle commence. Tous les signes d’une société dite décadente par les khmers sont abandonnés : vêtements de couleur, machines à écrire, radios, automobiles, télévisions, écoles, postes, eau courante et jusqu’aux hôpitaux et aux marchés.
On peut dire que le pays fut ramené à « l’époque du Néolithique ». Toute la population est employée à la riziculture et à des travaux d’irrigation épuisants. Les conditions de travails sont inhumaines et les violences sont quotidiennes:
-Dès l’âge de huit ans, les enfants travaillent 10 heures par jour pour un bol de soupe et deux bols de riz par jour.-Les organismes épuisés et sous-alimentés ne résistent pas à la maladie. La malaria fait rage et aucun médicament ne doit être demandé à l’étranger.-La vie privée n’existe plus et les familles sont séparées.-Pour survivre, les enfants doivent dire qu’ils étaient trop pauvres pour aller à l’école. L’Angkar a le droit de vie et de mort sur chacun.- Exterminations ou génocides des Cambodgiens : par souci d’économie, les exécutions se font à coup de manche de pioche ou par étouffement dans un sac en plastique. Exécutions sommaires et goût des spectacles sanguinaires, la torture est devenu un véritable sport national.-Le régime créé une milice constitué de jeunes paysans, des enfants qui n’ont rien connu d’autre que la guerre et la torture. Endoctrinés, ces enfants doivent être, selon le régime, les seuls survivants.
Selon Pol Pot, « il suffit de 1 à 2 millions de jeunes Khmers rouges pour faire le Cambodge de demain ».
Le Cambodge ne fait que le tiers de la France. Avant l’arrivée des Khmers, la population était d’environ 9 millions d’habitants, à 90% Khmers.Entre 1975 et 1978, plus de 300 000 personnes ont été exécutées de manière individuelle ou collective et 2 à 3 millions de personnes sont mortes de maladie, de privation ou des sévices.
Enfin, les Vietnamiens prennent Phnom Penh, la capitale, le 7 janvier 1979. C'est une sorte de libération.Pol Pot s’enfuit à l’étranger devant l’avancée des troupes en avril. Il sera condamné à mort par contumace pour génocide en août 1979. La sentence ne sera jamais exécutée. Il meurt de sa belle mort au Cambodge en mai 1998 après s’être retranché dans un des derniers maquis Khmers rouges.
La famine règne dans le pays. La Croix-rouge met en place un vaste programme d’aide pour sauver plus de 2 millions de personnes dans une situation critique.Le Viêt Nam n’a retiré ses troupes du Cambodge qu’en 1990. L’aide tardive des États-Unis permet un léger espoir. Cependant, il faudra plusieurs générations pour que les horreurs de ces 4 ans s’estompent dans la mémoire de la population. Le Cambodge reste l’un des pays le plus pauvre au monde. Mines et bombes, souvenirs de tant de combats, continuent à mutiler et à tuer.
Source: http://www.dinosoria.com/khmers_rouges.htm
2)° Le procès des Khmers Rouges.
Premier jour d'un procès historique: 17/02/09
Le premier procès de l'histoire contre un ancien dirigeant khmer rouge s'est ouvert le 17 février 2009 à Phnom Penh. Le Cambodge attendait ce procès depuis près de trente ans. Ce jour là, quelque 800 personnes faisaient la queue pour accéder au tribunal où est jugé Kaing Guek Eav, 66 ans, plus connu sous le nom de « Duch ». Il comparaît pour crimes de guerre, crimes contre l'humanité, torture et homicide avec préméditation. De 1975 à 1979, sous le régime des Khmers rouges (dans les années 70), il était responsable du camp de torture S-21 dans la capitale cambodgienne. Plus de 15 mille personnes y ont été torturées et tuées dans le cadre de vastes purges qui, au total, ont fait deux millions de victimes. Ce procès est le premier d'un responsable khmer rouge, il était donc très attendu par les victimes et leurs familles qui y voient une victoire de la justice. Magistrats cambodgiens et internationaux étaient tous là pour cette première journée.
Fin des audiences préliminaires du procès du Khmer Rouge, Duch le 18/02/09.
Le 24 février 2009,Ieng Thirith (76 ans), l'ex-ministre des Affaires sociales sous le régime des khmers Rouges, passe devant les chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens, à Phnom Penh.
Les magistrats chargés de l’action publique ont rejeté la demande de remise en liberté immédiate présentée par la défense. L'accusée a alors reconnu en partie avoir été au courant des crimes perpétrés du temps des Khmers rouges et notamment dans le centre de torture S-21 de Phnom Penh. Pour le reste, Ieng Thirith nie tout en bloc et renvoie l’accusation sur Nuon Chea, l’ex-idéologue du régime et ancien bras droit de Pol Pot et sur Ieng Sary l'ancien ministre des Affaires étrangères du Kampuchea démocratique, âgé de 83 ans; qui seront aussi jugés. Cinq anciens responsables khmers rouges sont poursuivis pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité.
« Duch » comparaît le lundi 30 mars devant le tribunal parrainé par l'ONU, pour répondre à des accusations de crimes de guerre, crimes contre l'humanité, tortures et meurtres avec préméditation. C’est le plus jeune des cinq co-accusés dans ce procès des dirigeants Khmers rouges. C’est le seul aussi à avoir reconnu ses responsabilités et demande pardon aux victimes et aux familles.
Chong Mei, 78 ans, l’un des très rares rescapés de S 21 toujours en vie, raconte ce qu'il a vécu. Il raconte toujours la même histoire en rentrant dans un bâtiment laissé dans l'état où il était à l’époque.
Au deuxième jour de son procès; le 31 mars, devant la cour spéciale, l'ancien chef du camp de torture du régime des Khmers rouges a reconnu sa responsabilité et demandé pardon aux victimes. L’audience est consacrée au récit des horreurs qui se sont produites à S 21 et les procureurs ont utilisé des documents pour appuyer les témoignages : des plans de cette prison secrète située dans un lycée au centre-ville de Phnom Penh, des photos des victimes aussi car chaque prisonnier en arrivant au centre était répertorié, son identité et le lieu de son arrestation mentionnés sur une fiche. La cour a également projeté un film, tourné par les soldats vietnamiens lorsqu’ils sont entrés dans Phnom Penh et la prison en 1979, images difficiles de ces corps mutilés sur les trébuchets de la torture, un tas de cadavres. C'est une véritable industrie de la mort: treize mille prisonniers ou plus sont exterminés dans cette prison secrètes sous les Khmers Rouges. Au moins 20 personnes exécutés tous les jours entre 1975 et 1979. Des traitements dégradants imposés aux prisonniers, des coups avec des barres de fer, des décharges électriques ordonnés par Duch à ses hommes, des prisonniers brûlés vifs, des enfants défenestrés... Des chiffres terribles: 12 381 victimes ont été identifiées à S -21.
L'accusé reconnaît une partie des faits. Il en conteste d'autres mais d'après le procureur les faits sont assez nombreux pour répondre à l'accusation de crimes contre l'humanité.

Le 1er avril, son avocat français François Roux a demandé la libération de l'accusé en soulignant qu'il avait été détenu illégalement pendant dix ans. (arrêté dans la jungle près de la frontière thaïlandaise, il y a dix ans). La remise en liberté de Duch pourrait être refusée car cela fait trente ans que le Cambodge attend d’entendre Duch et ses complices sur leurs agissements.


Source: http://rfi.fr/actufr/pages/001/page_391.asp

par Claire Marie et Emeric seconde 3

La guerre civile à Sri Lanka parThomas D et Corentin L (sec 1)



La guerre civile à Sri Lanka

lLe Sri Lanka:

La capitale du Sri Lanka est Colombo. La langue officielle est le cinghalais et le tamoul. La superficie du pays est de 65610 km2, sa population est de 21128773 d'habitants, ce qui donne une densité de 288 habitants/km2. Le régime politique du pays est une République, son président est Mahinda Rajapakse. Jusqu'au 4 Février 1948, le Sri Lanka était une colonie du Royaume-Uni. Déjà, avant la période coloniale, le Sri Lanka appelé Ceylan était partagé en plusieurs royaumes locaux. Il y avait Kotte et Kandi, où logeaient les cinghalais et bouddhistes, et Jaffna où habitaient tamouls et hindouistes.

lLes Tigres:

C'est un organisation indépendantiste, qui a vu le jour en 1976.Leur objectif initial est de créer un état indépendant, l'Ilam Tamoul, dans le nord-est du Sri Lanka. La principale composante s'appelle les LTTE (Tigres de libération de l'Eelam tamoul), ils sont considérée comme une organisation terroriste dans plus de 33 pays (dont l'Union Européenne). Les Tigres furent les premiers à utiliser l'attentat-suicide comme moyen d'action.

lLes Peuples au Sri Lanka:

Les tamouls sont d'origine indienne et se situent au nord et a l'est du Sri Lanka. Les cinghalais logent sur le reste de l'île (centre, ouest et sud).

lles enfants soldats:

Le LTTE n'a pas hésité à recruter des enfants. Et à le utiliser en première ligne. En 8 ans, près de 6000 adolescents auraient ainsi été embrigadés, selon l'UNICEF. Enfin des civils, sur place, affirment que les Tigres enlèvent des enfants pour en faire des combattants.

lL'origine du conflit:

Selon les Cinghalais (Sri Lankais), les colonisateurs anglais auraient favorisé la minorité tamoule. Un ressentiment qui s'est traduit par des vives tensions ethniques et l'implantation cinghalaises dans des zones traditionnellement habitées par des Tamouls. Mais la décision d'imposer le cinghalais comme langue officielle du Sri Lanka, en 1956, même dans les zones tamoules, ce qui a été le début de la révolte.

Il n'y a pas de dates exacte pour le début de ce conflit qui a commencé entre 1976 et 1983 à cause des tensions précédemment citées.

En 1972, une partie de la minorité tamoule vivant au Sri Lanka a pris les armes contre le gouvernement cinghalais.

Une trêve est mise en place en 1985 par l'IPKF (La Force Indienne du Maintient de la Paix). Mais les tamouls en ont profité pour placé des mines autour des camps Sri Lankais. Le chef des tamouls, Prabhakaran, a été capturé pendant cette trêve puis libéré par les indiens qui l'ont mis à l'abris et ont retourné la situation à son avantage.

Depuis 2001, cette guerre civile se fait aussi par une guérilla maritime qui s'est arrêté en fin 2006 quand les Sri Lankais ont pris le dessus.

Une trêve est signé en 2002, mais les deux en ont profiter pour se réarmer. Ils enchaînaient cependant les attentat pour faire des « démonstrations de force ». Pendant cette trêve, la Norvège a entamé un processus de paix. Avant la Norvège, l'Inde envoyait son armée à Sri Lanka pour le maintient de la paix car les tamouls représentaient 50 000 000 des habitants de l'Inde, ils étaient situé au sud de l'Inde. Mais l'assassinat du premier ministre, Ragiv Gandhi, en 1991 stoppa l'aide des indiens, car il suspectaient les tamouls d'avoir commis l'attentat.

Ce conflit dure depuis maintenant presque 30 ans, il a fait 75 000 morts au total (combattants, civils, cinghalais et tamouls). 20 000 personnes ont fuit le Sri Lanka et 200 000 personnes prise au piège par l'armée gouvernementale.

L'union européenne fait pression sur le gouvernement pour qu'ils laisse les civils en les menaçant d'arrêter tous les accord commerciaux.

Les tamouls du monde entier soutiennent leurs frères par des manifestations, des grèves de la faim...

lLa défaite des Tigres:

En 2005, le président sri-lankais Mahinda Rajapaksa élu, a fait de la lutte contre la rébellion tamoule sa priorité absolue. En 2007, après avoir attaqué et pris les principaux bastions tamouls, il lance l'offensive finale qui a abouti lundi 18 Mai.

LTTE: Tigres de libération de l'Eelam tamoul
IPKF: Indian Peace-Keeping Force

Bibliographie:

Wikipédia: http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil
Courrier International: http://www.courrierinternational.com/
Ouest France journal du lundi 18 Mai

Iconographie:

http://referentiel.nouvelobs.com/file/621289.jpg
http://www.populationdata.net/images/cartes/asie/moyen-orient/sri-lanka/sri-lanka-guerre-2008.gif
http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/IMG/jpg/SriLanka-30-11-07.jpg
http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/asie/images/sriladrap.gif
http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/asie/images/sri-lanka-tamoul.gif
http://www.cyberpresse.ca/images/bizphotos/435x290/200902/13/47882.jpg

parThomas D et Corentin L (sec 1)

le procès des Khmers rouges au Cambodge par Alexandre S et Clément (sec 1)



Le procès contre Douch, le responsable du centre de torture S-21 où périrent 14 000 personnes entre 1975 et 1979. Converti au christianisme, cet ancien responsable Khmer rouge est accusé de crimes contre l'humanité.

Le procès du Khmer rouge qui dirigea le centre de tortures S-21, Douch, s'est ouvert ce lundi dans les faubourgs de Phnom Penh. Il est accusé de crimes contre l'humanité commis dans ce centre où périrent 14 000 "ennemis" du régime khmer durant la période 1975-1979.


Il s'agit du premier procès impliquant un ancien cadre du régime maoïste de Pol Pot depuis sa chute voici 30 ans, à la suite de l'invasion vietnamienne du Cambodge.

1,7 million de Cambodgiens exécutés

Le procès de Douch, qui avait officiellement commencé à la mi-février par les audiences inaugurales, devait ainsi entrer dans le vif du sujet après des années de report et de procédures, devant un tribunal conjoint du Cambodge et des Nations unies.

"Je n'aurais jamais pensé que ce jour-là viendrait", a déclaré Svay Simon, qui a 64 ans et, en tant qu'ancienne victime des Khmers rouges, a, comme des centaines d'autres, tenu à assister au procès dans le tribunal, spécialement construit pour juger Douch, dans les environs de la capitale.

Ce procès, même s'il débute longtemps après la fin du génocide, marque un tournant pour le Cambodge, où pratiquement chaque famille a perdu quelqu'un sous les Khmers rouges.

Au total, on estime à 1,7 million le nombre de Cambodgiens exécutés, décédés sous la torture ou morts de faim, de maladie ou d'épuisement sous le gouvernement khmer rouge.

"Les Cambodgiens vont enfin voir l'un des dirigeants les plus connus du régime khmer rouge traduit devant la justice. Mais nombre d'autres devraient être jugés, afin que la justice passe pour les millions de victimes de ces crimes horribles", estime Brittis Edman, chercheur cambodgien auprès d'Amnesty International.

Aujourd'hui âgé de 66 ans, Douch, ancien instituteur dont la véritable identité est Kaing Guek Eav, est accusé de crimes contre l'humanité, de crimes de guerre, de torture et d'homicide.

Au total, cinq anciens responsables du régime khmer rouge, aujourd'hui âgés, doivent passer en procès devant ce tribunal. Douch devrait être un témoin clé dans les procès à venir de Nuon Chea, dit "Frère numéro deux", de l'ancien président khmer rouge Khieu Samphan, de l'ancien ministre des Affaires étrangères Ieng Sary et de l'épouse de ce dernier.

Ces quatre derniers nient avoir eu connaissance des atrocités commises par les Khmers rouges, dont la révolution agraire avait chassé les habitants des villes pour les reléguer dans les campagnes.

La peine capitale ayant été abolie au Cambodge, les cinq anciens dirigeants risquent au maximum la réclusion à perpétuité s'ils sont reconnus coupables par les cinq juges cambodgiens et internationaux qui siègent au sein des "Chambres extraordinaires des tribunaux du Cambodge" (CETC).

Le verdict est attendu normalement pour septembre.

D'aucuns estiment que l'intégrité de ce tribunal est d'ores et déjà mise à mal par les accusations de corruption et d'ingérence politique qui le visent.

Douch, aujourd'hui converti au christianisme - l'Eglise évangélique, dont il est devenu un "born again"qui signifie né de nouveau , a exprimé des remords en février et demandé pardon aux victimes. Il a reconnu avoir commis de multiples crimes lorsqu'il dirigeait le centre d'interrogatoire S21.

La plupart des victimes, parmi lesquelles des femmes et des enfants, ont été torturées et contraintes d'avouer toute une série de méfaits, en particulier d'être des espions de la CIA, avant d'être battues à mort dans un champ à la périphérie de la capitale cambodgienne.

"Les mains de Douch sont maculées de sang. Il est temps pour lui de payer pour ce qu'il a fait", a dit Norg Chan Phal, rescapé du S21 quand il était enfant, aujourd'hui âgé de 39 ans.

Internée elle aussi, sa mère a été tuée quelques mois avant l'intervention des troupes vietnamiennes qui ont renversé le régime en 1979.

En 1998, le décès de Pol Pot, dans le dernier bastion khmer rouge d'Along Veng, près de la frontière thaïlandaise, a marqué le début d'une décennie d'apaisement et de stabilité pour le Cambodge.

Kaig Guek Eav, alias 'Douch', qui est le premier Khmer rouge à être jugé devant un tribunal spécial, assume ses responsabilités et a demandé pardon aux victimes, selon son avocat français François Roux

sources : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/asie/au-cambodge-le-proces-du-khmer-rouge-douch-commence-vraiment_750227.html

http://www3.ac-clermont.fr/projet-cambodge43/IMG/jpg/carte_cambodge-2.jpg

http://www.cartemonde.net/carte-geographique/carte-asie.jpg

le procès Khmer rouge s'est déroulé dans la capitale du Cambodge

PHNOM PENH

par Alexandre S et Clément (sec 1)